Pour flûte et quatuor à cordes

Durée : 12′
Commander la partition

Commande de Pro Helvetia pour les Swiss Chamber Concerts
Éditions AE

Création : le 7 mars 2010 • Swiss Chamber Concerts • Conservatoire de Musique de Genève

regardez…

Swiss Chamber Soloists

Lorsque l’on cherche en musique une forme d’équivalence sonore à la réalité visuelle de l’ombre, on peut faire le constat suivant : dans le monde visible, il est difficilement imaginable que l’ombre puisse générer à son tour une autre ombre. L’ombre est une conséquence immatérielle de l’objet, elle ne peut pas devenir objet à son tour. Par contre, dans le monde sonore, cela est possible, l’ombre d’un motif initial peut à son tour devenir le point de départ d’une nouvelle ombre. C’est cette multiplication des ombres que j’ai voulu développer dans De Umbris. Au départ la situation est claire, la flûte présente l’objet et les cordes sont ses reflets. Au fur et à mesure de l’avancée de l’œuvre, cette relation s’inverse et se brouille. Une relation privilégiée se développe entre le violoncelle et la flûte qui forme un objet double, on ne distingue plus qui est l’ombre de qui.